Je me suis engagée dans l’Armée de Terre en 1993. J'ai servi dans deux pelotons canins (près de Tours et de Bordeaux) durant six ans. Ces années passées dans la spécialité "cyno" ont été intéressantes et formatrices. J’ai pu y apprendre les techniques du mordant, la mise en place  de l’entrainement des chiens à la recherche d’individus en terrain clos ou "hostile" et la "discipline-obéissance". J’apprendrais plus tard que la méthode utilisée pour l’éducation et le mordant était "la méthode traditionnelle". J’ai breveté plusieurs chiens en pistage, cette dernière spécialité m’a particulièrement plu et j’ai également participé à l’instruction des stagiaires  pour leur formation de "maître-chien".

 

 

Un changement de spécialité s’impose à moi, en effet il n’est pas possible à cette période aux personnels féminins d’accéder au Certificat Technique du 1er degré "cyno", c’est donc une nouvelle perspective de carrière qui s’est offerte à moi.

 

Je postule pour  le Groupement Interarmées Actions Civilo-Militaires de Lyon, une unité unique et atypique opérationnelle, grâce à laquelle j’ai pu partir en opérations extérieures dans des pays étrangers dont le Kosovo, la République de Côte d’Ivoire, le Tchad, l’Afghanistan et le Liban. Ces missions m’auront ouvert les yeux sur une grande misère humaine et m’auront appris l’humilité…

 

Après plus de dix huit ans de service, je décide de quitter l’Institution…

 

De multiples rencontres avec des personnes en lien avec le monde canin m’ont fait prendre conscience que mes aspirations et mon avenir professionnel se situaient désormais dans ce dernier. Une nouvelle aventure commence…

 

Avec L’Association "D’un cœur à l’autre" j’ai fait valider deux chiens, en  qualité de "chiens médiateurs" et j’ai effectué des visites à des personnes âgées d’un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) dans l’Ain. Rapidement, nous avons constaté que les séances étaient investies par les résidents et nous avons pu percevoir qu’elles "remobilisaient de la vie" avec "des sourires jusqu’aux oreilles", favorisaient  la communication et les échanges…

 

Dans le même temps, j’ai entamé une reconversion professionnelle en suivant la formation du Brevet Professionnel d’éducateur canin au Lycée agricole de Cibeins dans l’Ain. J’y découvrirais une autre façon d’éduquer les chiens : "la méthode positive". Avec celle-ci plus question "d’être le chef de meute", "ni de dominance" pour obtenir des résultats dans l’éducation…

 

L’apprentissage s’effectue en respectant l’animal et son bien être, les bons comportements sont récompensés et les mauvais sont ignorés ou punis mais sans violence.

 

J’y approfondirais l’utilisation du clicker, et j’en ferais mon cheval de bataille…

Copyright © 2013 -2020 Le grain de Foly.

Numéro de Siret : 532 924 586 00029  

 

Dressage chien 47 - éducation canine en Lot et Garonne à domicile dans les villes d'Agen, Villeneuve-sur-Lot et les communes de Saint Sylvestre sur Lot, Pujols, Sainte Colombe de Villeneuve, Saint Antoine de Ficalba, Monbalen, Castella, Sembas, La Croix Blanche, Artigues, Bajamont, Foulayronnes, Laroque-Timbaut, Pont du Casse, La Sauvetat de Saveres, Dondas...